Recrutement Retail : comment réussir l’Onboarding de vos collaborateurs ?

Les premiers pas d’une personne dans une entreprise sont déterminants pour assurer son intégration. Si elle est bien accueillie, ses premières impressions seront positives et structureront sa relation à l’entreprise sur le long terme. Voici un mode d’emploi complet pour réussir l’Onboarding idéal dans le Retail.

C’est quoi l’Onboarding dans le retail ?

L’ « onboarding », c’est le terme anglo-saxon qui désigne l’accompagnement d’un nouveau collaborateur dans une entreprise, de la promesse d’embauche jusqu’à la prise de poste.

Il permet au salarié d’avoir une connaissance approfondie de l’entreprise et de ses missions, de se familiariser avec les valeurs de l’entreprise.

Ce parcours a pour but de faire évoluer le salarié fraîchement arrivé en un collaborateur motivé et conscient de son rôle.

Mettre cette étape de côté, c’est augmenter les chances de voir ce salarié quitter l’entreprise à la fin de sa période d’essai. S’il ressent la moindre pression ou s’il n’est pas correctement intégré, il aura le sentiment d’être isolé, voire laissé pour compte.

Au contraire, il faut tout faire pour renforcer son implication et son sentiment d’appartenance dès la promesse d’embauche.

C’est aussi une opportunité de peaufiner la marque employeur d’une société, ce qui est loin d’être un détail. 78 % des candidats vérifient d’ailleurs la réputation de l’entreprise avant de postuler. L’onboarding n’est donc pas qu’un effet de mode, c’est une étape cruciale en matière de management des ressources humaines.

La qualité de vie au travail : un facteur déterminant pour fidéliser les collaborateurs

Lors d’un recrutement, il arrive très souvent que les entreprises se concentrent sur le fait de dénicher un·e candidat·e idéal·e. Mais elles négligent trop l’étape des premiers pas dans l’entreprise.

Aux États-Unis, le terme « onboarding » regroupe toutes les pratiques liées à l’accueil et à l’intégration d’un nouveau salarié dans l’entreprise. Dans le monde du travail américain, la culture de la compétition est très forte entre les candidats ou entre les entreprises. L’expérience de l’intégration devient une condition sine qua non pour s’attacher les services des profils les plus talentueux.

L’onboarding fait écho à la qualité de vie au travail (QVT), une notion de plus en plus prégnante à l’heure où beaucoup d’employés rompent leur contrat à l’issue de la période d’essai.

En France, 65 % des entreprises n’ont pas de processus d’intégration clairement défini. Le turn-over est aussi de plus en plus important : 4 % des nouveaux salariés quittent leur poste après la première journée, 21 % pendant la première semaine et 32 % au cours du premier mois. 

Cela prouve que la première journée ne s’est pas bien passée et que la première impression n’a pas convaincu l’employé. Pour l’employeur c’est un coût, à la fois pour le temps passé à recruter que pour l’image de l’entreprise. 

Par exemple, un salarié qui quitte l’entreprise après seulement deux semaines aura coûté 7 000 €. Un montant constitué par les deux semaines de salaire du nouvel arrivant (1 750 €), auxquelles s’ajoutent celles du parrain/de la marraine chargé·e de l’accueillir (3 500 €), ainsi que les frais de recrutement.

Si 99 % des dirigeant·e·s d’entreprise considèrent l’onboarding comme un facteur central pour fidéliser leurs salariés, comment peuvent-ils s’y prendre ?

C’est comment l’Onboarding avec Skiill ?

Skiill est un cabinet de recrutement spécialisé dans le retail (ou la grande distribution). Sur le terrain, notre expérience nous a prouvé l’importance de l’onboarding pour réussir une embauche. Voici donc nos conseils pour réussir l’intégration de vos nouveaux collaborateurs.

À quel moment doit débuter l’Onboarding dans la grande distribution ?

Idéalement, cela commence dès la promesse d’embauche ! 

À partir du moment où il y a une interaction poussée avec un candidat et qu’une proposition d’embauche est formulée, il suffit de prendre contact avec lui pour se présenter, de détailler son rôle et lever le voile sur ses premiers jours dans l’entreprise.

Comment mesure-t-on la réussite de l’Onboarding chez un collaborateur ?

Pour commencer, Skiill garde un contact régulier avec tous les candidat·e·s qui sont passés par le cabinet.

Grâce à leurs retours d’expérience, on sait que les entreprises qui mettent les bouchées doubles sur la journée d’intégration font rapidement la différence !

Dès le tout début, un candidat sent très vite si on prend le temps de l’accueillir. Si c’est le cas, il se sentira immédiatement en confiance. Les nouveaux employés ayant une bonne expérience d’intégration sont 18 fois plus engagés envers leur employeur.

Existe-t-il un mode d’emploi de l’Onboarding dans le Retail ?

Tout d’abord, il faut savoir prendre le temps d’intégrer la personne. La plupart du temps cette journée est bâclée, laissant une impression assez fade aux nouveaux venus.

Quand un patron n’a pas trop de disponibilité, l’idéal c’est de désigner une tierce personne expérimentée pour accompagner le nouvel arrivant. On appelle ça le mentorat/ le parrainage. C’est une façon privilégiée de s’acculturer aux valeurs, aux procédures et aux pratiques de l’entreprise.

Attention, la présence d’un mentor ne doit pas empêcher le supérieur hiérarchique de répondre à toutes les questions pour lesquelles il est compétent.

Dans le Retail, on a encore moins de temps que dans d’autres secteurs. Que peut-on prescrire dans ce domaine ?

Quand on est speed dans son travail, on ne prend pas toujours la mesure d’une intégration réussie. 

Décrocher son téléphone et prendre contact avec le futur arrivant permet de lui présenter sa future journée-type, ses collègues, de lui expliquer comment va se passer son intégration. Tout cela est important pour la mise en confiance.

Par exemple : « J-14 avant ton arrivée ! Cette semaine je te présente X que tu vas rencontrer le jour de ton arrivée. Sa particularité ? C’est elle qui anime l’atelier poke bowl du vendredi midi ».

Peut-on réussir l’Onboarding parfait ?

C’est tout à fait possible si on s’en donne vraiment les moyens.

Par exemple, c’est le cas lorsqu’un collaborateur est accueilli par un mentor souriant quand il entre sur son lieu de travail pour la première fois.

D’autant plus si ce mentor se charge de l’accompagner dans ses premiers pas. Celui-ci peut déjà évoquer les valeurs et le fonctionnement de l’entreprise tout en détaillant l’ambiance collective. Il peut lui présenter ses collègues (rien de tel qu’un restaurant pour se découvrir de manière informelle), ses missions, les attentes de sa hiérarchie.

Pour faire les choses en grand, il est toujours agréable de recevoir un pack de bienvenue le jour de son arrivée. En fonction de l’entreprise et du secteur, on peut y trouver des outils essentiels. Pour renforcer la marque-employeur, on ne lésinera pas sur les goodies : un sweat aux couleurs de la société, des stickers, un stylo, un classeur, etc.).

Un autre détail important : il est impératif que les détails administratifs aient été réglés, et notamment que le profil informatique de la personne soit opérationnel dès le premier jour. Dans le cas inverse, c’est un mauvais signal qui est envoyé.

À la fin de la première journée, pour le N+1 c’est l’occasion d’exposer ses attentes et de caler les différents points de contact qui permettent de débriefer l’avancée de l’intégration.

Skiill : le cabinet de recrutement spécialisé dans le retail

Vous n’avez pas le temps de gérer vos recrutements, ou vous n’êtes pas tout à fait familier avec le process de recrutement ?

Skiill, c’est une expérience cumulée de 75 années dans le secteur du retail. Nos cinq consultants sont parfaitement au fait des impératifs posés par le recrutement dans la grande distribution. Ils savent cibler la personne idéale en fonction du poste et des soft skills requis.

Si vous cherchez un·e conseiller·e·s de vente, un·e responsable de rayon, un·e manager des ventes ou un·e chef de secteur, profitez du savoir-faire de Skiill pour sélectionner des profils rigoureusement sélectionnés en fonction de vos besoins.

AUTRES ARTICLES

Comment réussir une candidature spontanée ?

Comment réussir une candidature spontanée ?

Une candidature spontanée est une vraie plus-value mais il faut la faire auprès d'entreprises ciblées qui vous ...
Pourquoi organiser un entretien collectif ?

Pourquoi organiser un entretien collectif ?

L’entretien collectif est un process de recrutement de plus en plus prisé dans certains secteurs (grande ...
Le succès des tests de personnalité

Le succès des tests de personnalité

Chaque personne cherche un environnement de travail qui correspond à ses attentes et à son caractère afin de ...
Nos conseils pour réussir un « offboarding »

Nos conseils pour réussir un « offboarding »

Lorsqu’un nouveau salarié est embauché, plusieurs solutions d’accueil et d’accompagnement sont mises en ...
Recrutement Retail : comment réussir l’Onboarding de vos collaborateurs ?

Recrutement Retail : comment réussir l’Onboarding de vos collaborateurs ?

Les premiers pas d’une personne dans une entreprise sont déterminants pour assurer son intégration. Si elle est ...